L'utilisation du microscope optique en mycologie et lichénologie
Régler correctement son microscope à fond clair
par Jean-Pierre GAVERIAUX - secrétaire de la SMNF


Certains microscopes ne possèdent pas tous les perfectionnements techniques et peuvent être dépourvus de certaines fonctions, les réglages se trouvent alors considérablement simplifiés.


1) Ajuster les oculaires du système d'observation
2) Centrer le condenseur
3) Régler le diaphragme de champ et la hauteur du condenseur
4) Quel condenseur choisir ?
5) Quelle valeur faut-il donner au diaphragme d'ouverture ?
6) Faire la mise au point
7) Étalonner le micromètre de l'oculaire

3) Comment régler le diaphragme de champ et la hauteur du condenseur ?
 


Le diaphragme de champ contrôle le diamètre de la zone éclairée de la préparation. Il doit être plus ou moins fermé pour ajuster le diamètre de la zone éclairée au diamètre de la partie de la préparation captée par l'objectif (champ du microscope).
Si le diaphragme de champ est trop fermé, la partie périphérique de l’objet n’est pas éclairée; si le diaphragme de champ est trop ouvert, des parties non observées de la préparation sont éclairées.

Les étapes du réglage :

- Fermer le diaphragme de champ jusqu'à ce qu'une zone sombre affecte la périphérie du champ optique, les contours du diaphragme apparaissent.
- Mettre au point l'image de ce contour de diaphragme en modifiant la position verticale du condenseur.
- Ouvrir ensuite le diaphragme, tout juste pour le faire disparaître du champ visuel.

Seule la partie captée par l'objectif est éclairée, les réflexions parasites sont éliminées et l'image présente une meilleure définition et un meilleur contraste. Ces réglages doivent être refaits à chaque changement d'objectif

Plus l'objectif est puissant, plus la zone à éclairer est petite,
 plus le diaphragme de champ est fermé

Remarque 1 : Dans la pratique, pour éviter de modifier la hauteur du condenseur à chaque changement d'objectif, on se contente (si on ne fait pas de photomicrographies) d'ajuster la hauteur du condenseur pour l'utilisation de l'objectif x100 et on garde cette hauteur pour les autres grossissements (grossissements inférieurs à 100).

Remarque 2 : De nombreux microscopes ne possèdent pas de diaphragme de champ, ils donnent cependant des résultats extrêmement corrects en observation classique. La présence de ce diaphragme de champ est surtout indispensable en photomicrographie où il permet de réaliser un éclairage à double diaphragme de type Köhler.

 

 

1) Ajuster les oculaires du système d'observation
2) Centrer le condenseur
3) Régler le diaphragme de champ et la hauteur du condenseur
4) Quel condenseur choisir ?
5) Quelle valeur faut-il donner au diaphragme d'ouverture ?
6) Faire la mise au point
7) Étalonner le micromètre de l'oculaire

 [Retour au sommaire]

La SMNF | Mycologie | Lichénologie | Microscopie | Photo-Champi | Myxomycétologie
Documents Mycologiques | Myco-Test | Myco - Info | Sites WEB | Petites annonces