L'utilisation du microscope optique en mycologie et lichénologie
Régler correctement son microscope à fond clair
par Jean-Pierre GAVERIAUX - secrétaire de la SMNF


Certains microscopes ne possèdent pas tous les perfectionnements techniques et peuvent être dépourvus de certaines fonctions, les réglages se trouvent alors considérablement simplifiés.


 1) Ajuster les oculaires du système d'observation
 
2) Centrer le condenseur
 3) Régler le diaphragme de champ et la hauteur du condenseur
 4) Quel condenseur choisir ?
 5) Quelle valeur faut-il donner au diaphragme d'ouverture ?
 6) Faire la mise au point
 7) Étalonner le micromètre de l'oculaire

 1) Ajuster les oculaires du système d'observation de la tête binoculaire ou trinoculaire

 


- Ajuster la lentille d'œil de l'oculaire micrométrique
L'un des oculaire (oculaire micrométrique) possède, au niveau de son diaphragme, un disque circulaire transparent muni d'une petite échelle portant 100 graduations. Il est nécessaire, avant tout autre réglage, de régler la position de la lentille d'œil afin d'observer une image bien nette de l'échelle graduée (il suffit de tourner dans un sens ou dans l'autre la bague supérieure de l'oculaire pour placer les lentilles à la bonne distance (D sur le schéma) de la lame graduée.


Régler la distance D afin d'obtenir une image nette du micromètre oculaire

 - Régler l'écartement interpupillaire
Choisir un grossissement moyen ; allumer le microscope ; placer une préparation ; ajuster la puissance de l'éclairage et faire la mise au point.
Afin que la vision binoculaire soit parfaite, il est nécessaire d'ajuster la distance entre les oculaires afin qu'elle soit égale à l'écartement entre les yeux de l'observateur ; il suffit de déplacer, en même temps, les barrettes cannelées situées aux extrémités droite et gauche de la plaque qui porte les oculaires. L'ajustement est souvent possible de 55 mm à 72 mm. Les deux images doivent se superposer parfaitement pour donner l'impression d'avoir une seule image.


Réglage l'écartement interpupillaire (55 à 72 mm)

Lire la distance en mm sur la petite échelle située entre les deux porte-oculaires (66 mm sur notre photo) et reporter cette distance à droite et gauche en tournant les porte-oculaires afin que la valeur correspondante gravée sur ces tubes soit placée devant l'index. Cette opération est indispensable pour rétablir la longueur de tube et maintenir la parfocalité des objectifs, lorsqu'on change d'objectif, il n'est pas nécessaire de refaire la mise au point (en réalité une petite correction avec la MAP micrométrique est souvent nécessaire).
Certaines têtes trinoculaires, techniquement plus élaborées, possèdent un système automatique de correction de la parfocalité.


Report de la valeur de la distance interpupillaire sur le porte-objectif
afin de maintenir la parfocalité des objectifs.

- Corriger ensuite la différence d'acuité visuelle entre les deux yeux ; l'un des oculaires doit posséder un verre d'œil réglable (de – 2 à + 2 dioptries généralement)

Faire la mise au point précise avec l'oculaire micrométrique (réglé préalablement). Regarder ensuite l'image avec l'autre œil au travers de l'autre oculaire. Tourner la bague d'ajustement dioptrique pour obtenir une image nette (sans utiliser les molettes de MAP). Il est alors possible de regarder avec les deux yeux, une image parfaitement nette.

Remarque : Chez certains fabricants l'ajustement est possible sur l'un des tubes porte-oculaires ; parfois les 2 oculaires possèdent une frontale réglable ; dans ce cas, faire l'ajustement sur l'oculaire qui ne possède pas le micromètre. 

Ces réglages seront refaits chaque fois qu'une nouvelle personne utilise le microscope ; toutefois, pour une observation ponctuelle, réalisée par une autre personne, on se contente de modifier uniquement l'écartement interpupillaire.
 

1) Ajuster les oculaires du système d'observation
2) Centrer le condenseur
3) Régler le diaphragme de champ et la hauteur du condenseur
4) Quel condenseur choisir ?
5) Quelle valeur faut-il donner au diaphragme d'ouverture ?
6) Faire la mise au point
7) Étalonner le micromètre de l'oculaire

 [Retour au sommaire]

La SMNF | Mycologie | Lichénologie | Microscopie | Photo-Champi | Myxomycétologie
Documents Mycologiques | Myco-Test | Myco - Info | Sites WEB | Petites annonces