pages précédentes (accueil fables) (nouveautés) (articles récents)

 

Fables

 

 

 

Le loup et la brebis

 

Il ne faut jamais se moquer des misérables

Car qui peut s'assurer d'être toujours heureux.

 

Dans un royaume bien lointain

Il y avait un souverain

Riche et puissant

Et envers son peuple méprisant.

Il y avait dans son palais

Une brebis qui travaillait.

Le loup ne cessait

De lui montrer qu'il gouvernait.

Il montrait sa richesse

A la brebis pleine de tristesse.

Il était l'autorité

Elle était la pauvreté.

Mais il aimait jouer à parier

Jusqu'à ce qu'il perde tout ce qu'il avait.

C'est avec la brebis qu'il paria

Et ce fut elle qui gagna.

« Voyez-vous, c'est moi qui suis riche,

J'ai gagné sans que je ne triche, lui dit la brebis.

--Non, s'il vous plaît,

Voulez-vous me pardonner? demanda le loup en pleurant.

--Non, à cause de vous le peuple est peureux

Mais avec moi, il sera heureux! »s'exclama la brebis.

Le loup, triste et honteux,

S'en alla en baissant les yeux.

Tout le peuple était heureux,

La brebis devint princesse

et il n'y eut plus de tristesse.

Mona Attar 6°1

 

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

Le perroquet et son maître

 

 

Ne jamais enfermer,

Pour ne pas être prisonnier.
Un maître l'a bien compris

Ce maître avait un perroquet : Titi,

Mignon et tout petit,

Avec lequel il travaillait,

Sous un chapiteau d'été.

Dans sa prison dorée,

Souvent il demandait :

« Maître, laisse-moi voler!

Je n'en peux plus d'être enfermé.

Je veux être comme tous les perroquets !

Je ne veux plus être prisonnier !!

- Ici tu resteras, si je vis c'est grâce à toi.

Tu ne partiras pas !"

Dans les spectacles qu'ils donnaient,

Le perroquet était gai,

Il pouvait s'amuser,

Il aimait participer,

Le perroquet pouvait voler!

Mais un jour ce fut le drame ,

Le chapiteau tomba sous les flammes ,

Le perroquet put s'envoler ,

Le maître resta prisonnier

" Aide-moi, viens me sauver !

- Moi, tu m'as enfermé, répondit le perroquet.

A ton tour d'être prisonnier ! »

 

Sur cela le perroquet s'est envolé,

Pour ne plus jamais se retourner.

Sarah Achebib 6°2

 

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

Le moineau et le chien.

Il y avait un moineau

Qui s'appelait Pierrot

Tout petit tout beau

Qui avait peur de Tino,

Tino le chien,

Méchant et malin

qui était le gardien

De la forêt de Phalempin.

Tino n'aimait pas le moineau

Pierrot avait peur de Tino

Qui lui jetait des pierres sur le dos.

Un jour, le chien

Tomba dans un ravin.

C'était le piège d'un chasseur,

Tino criait, il avait peur :

« Aide-moi, petit moineau!

Aide-moi, petit Pierrot!

J'ai la patte coincée,

Veux-tu m'aider?

--Tu me frappais,

Tu m'insultais

Parce que j'étais plus petit que toi

Et là tu as besoin de moi

Vais-je t'aider ou pas?

Hum.... Je ne sais pas. » dit le moineau.

Sur ces mots,

Pierrot sauva Tino.

Ils devinrent amis

et ne furent plus jamais ennemis.


 

On a souvent besoin d'un plus petit que soi.

 

Radija Tanghzrite 6°1

 

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

 

Le chien, le chat et le renard

Un chien avait pour ami un chat.

Ils n'arrêtaient pas de se voir

Mais un jour en fin d'été, un soir

Il ne resta plus rien à manger ni à boire

Ils finirent par trouver

Une carcasse de poulet

Il se disputèrent, pour l'avoir,

comme des chiffonniers, fallait voir !

Un renard passant par là

Vit Le chien et le chat qui ne le regardaient pas

Ils étaient trop occupés

A se disputer,

Le renard en profita :

Il vola tout ce qu'il trouva.

Tout heureux il leur dit en partant

« Merci pour tout, je suis bien content !

Mais arrêtez votre querelle

Vous avez tout perdu à cause d'elle. »

 

Brandon Mineboo (6ème2)

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

 

L'aigle, la souris et le lion

 

Une souris se promenait dans la savane,

Un gros et grand lion s'approcha et lui dit:

« Tu n'es pas belle, je ne veux pas être ton ami va-t-en je ne veux plus te revoir.

-Pourquoi je m'en irais ? dit la souris au lion

-Tu n'es pas la bienvenue dans cette partie de la savane je te le répète une dernière fois va-t-en. »

La souris s'en alla.

Le lion avait un ami, un aigle.

L'aigle s'approcha du lion et lui dit:

« Pourquoi n'es-tu pas gentil avec les autres, tu te ferais beaucoup d'amis »

    Le lion lui répondit violemment:

    «  Ne te mêle pas de mes affaires tu n'es pas le bienvenu chez moi va-t-en!!! » .

    L'aigle s'en alla et rencontra la souris en train de boire, l'aigle se posa près d'elle.

    Il lui dit:

    « Quelle tête de mule ce lion, on ne peut rien lui dire .

    - Oui, c'est vrai, il m'a dit que je devais m'en aller. »

    L'aigle lui répondit::

    «  Ce n'est pas grave il me l'à fait aussi,

    je m'en fiche puisque j'ai plein d'autres amis

    mais lui il n'en a même pas

    à force d'être désagréable comme ça.

    - Oui, tu as raison il va être tout seul tant pis pour lui,

    il n'avait qu'à être gentil. »

    le lion pleura, alla chez l'aigle et chez la souris

    pour leur dire pardon mais ils ne voulaient rien entendre.

    Le lion resta seul très longtemps.

Mieux vaut être gentil et avoir beaucoup d'amis

 

Amandine Ménard 6°2

 

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

Le tigre et la grenouille

 

Un jour un tigre se désaltérait

A côté de son ruisseau préféré.

Une grenouille arriva à côté du tigre en paix

«Que fais tu ici? S'écria ce terrible félin.

- Je me promène, dit la grenouille. Je ne fais rien.

- Non, il n'est pas question que tu restes ici

C'est moi le chef et c'est moi qui décide! Expliqua le tigre

- Mais pourquoi? Demanda la grenouille

- Parce que. Répondit le tigre. J'en ai décidé ainsi »

La grenouille partit .

Quelques moments plus tard la meute arriva et il fit pareil avec elle.

Les moments passèrent et le tigre commença à s'ennuyer.

Pendant plusieurs jours le tigre se lamentait.

Puis il revit la grenouille

«Je vous prie de m'excuser petite grenouille bien-aimée .

- J'accepte vos excuses à condition que vous appreniez à partager.

Expliqua la grenouille bien fort.

- D'accord, je vais faire un effort.»

 

Mieux vaut partager que perdre ses amis

 

Mehdi Benaissa (6°2)

 

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

Le cheval et la fourmi

Un cheval gambadait dans les prés,

cela faisait un moment qu'il n'avait pas mangé.

Il attendait avec impatience

De retrouver le festin de son enfance,

Il s'arrêta, et vit un buisson de framboises.

Il n'en restait guère

Qu'une toute petite cuillère,

Il se pressa d'aller la cueillir mais dans la précipitation,

Il la fit tomber dans un trou au pied du buisson.

Tout a coup , il entendit un hurlement d'insecte ,

Il vit une fourmi prise au piège par un mont de miel

Le cheval commença à lécher le miel, la fourmi s'exclama:

«Merci, merci beaucoup, j'aurais pu mourir croyez-moi !

-Ce n'est rien, s'exclama le cheval  - Pour vous remercier,

Vous pouvez me demander ce que vous voulez !

-D'accord, lui dit-il, vous pourriez aller me chercher

Cette petite grappe de framboises qui est tombée

Dans ce trou si petit ?

-Avec plaisir, répondit la fourmi»

Elle alla lui chercher puis ils sont restés bons amis

 

On a parfois besoin d'un plus petit que soi dans les moments difficiles.

Alexandre Ciecierski 6°2

 

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

 

La lionne et l'aigle.

  

Un jour une lionne alla chasser la gazelle

Elle s’en fit un bon festin

Et laissa le reste pour le lendemain.

 

Le lendemain elle se leva pour se nourrir

Mais il n’y avait plus rien,

Elle accusa le léopard, son voisin

De l’avoir mangée, le léopard protesta.

Il assura qu’il n’avait pas mangé son repas.

 

Quelques jours s’écoulèrent

La lionne accusait toujours le léopard.

Et, comme toujours, le léopard protestait,

Qu’il n'avait pas mangé sa nourriture.

Alors un soir, après avoir chassé

Il décida de ne pas se coucher.

Et il vit un aigle qui mangeait

La nourriture qu’il avait laissée.

Alors la lionne fit ses excuses au léopard

Et ils devinrent amis.

 

NE JAMAIS ACCUSER AVANT DE PROUVER !!!!

Davy Decroix 6°2

 

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

 

Le mulot et le renard

 

Un jour, un renard jouait avec ses amis.

Un mulot demanda pour jouer aussi.

Le renard accepta sans hésiter.

La nuit tombée, le mulot entendit crier.

Mais le mulot se rendormit,

Car c'était la nuit.

Au lever du soleil, il alla faire une promenade.

Et vit le renard attrapé dans un filet,

Il ne pouvait plus bouger.

Et le mulot lui demanda ce qui s'était passé.

Le renard lui répondit.

« J'allais vers mon terrier, cette nuit,

Quand je suis tombé dans ce piège de malheur.

Peux-tu m'aider à sortir de là ?

- Oui, attends deux secondes, répondit le rongeur »

Il se mit au travail : il rongea, il rongea

Si bien le filet que celui-ci cassa.

 

On a toujours besoin d'un plus petit que soi.

 

Maxance Brailly 6°2

 

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

wpeD.jpg (915 octets)

 

Le tigre et le léopard

 

Un tigre qui était en train de se promener

Rencontra un léopard affamé qui eut envie de l'attaquer

Le tigre se défendit et réussit à le mordre.

Le léopard s'enfuit.

Ils se retrouvèrent tous les deux

Sur un terrain de chasse

Où les proies étaient plus nombreuses

Et moins fortes que le tigre et le léopard

Qui firent bonne chair et devinrent amis.

Quelques temps plus tard ,

Le tigre et le léopard

Se retrouvèrent de nouveau affamés

Mais le léopard n'attaqua pas le tigre

 

L'amitié est plus forte que l'adversité

 

Valentin Ziolkowski 6°2

 

wpeD.jpg (915 octets)

 

pages précédentes (nouveautés) (articles récents)